Andy Warhol au Musée d'Art Moderne

Andy Warhol au Musée d'Art Moderne

Pour la première fois en Europe, sont présentées au public les "Shadows" d'Andy Warhol. Un ensemble de 102 toiles sérigraphiées, que les commissaires de l'exposition ont choisi de montrer aux côtés d'autres séries mythiques si récurrentes dans l'œuvre de celui que l'on a surnommé le "roi du pop art". Un évènement à ne pas manquer, du 2 octobre au 7 février, à moins d'un quart d'heure de métro du Platine Hôtel.

La loi des séries

Le musée d'Art Moderne de la Ville de Paris a donc réuni plus de 200 œuvres de l'artiste américain, pour une exposition exceptionnelle organisée autour des 102 toiles sérigraphiées qui, sous le titre de "Shadows" (ombres), se déclinent sur 310 mètres en 17 couleurs. L'idée étant de mettre en avant l'un des "fil rouge" de l'œuvre du plasticien, à savoir son obsession des séries, dont les boites de soupe Campbell, les portraits colorés de Mao ou encore de Marilyn, auxquels votre Platine Hôtel est bien entendu particulièrement sensible !

"Unlimited", expo sans limite pour artiste sans limite

Le titre de l'exposition peut faire référence tant à ces répétitions sans fin dont l'artiste était friand qu'à la vie et l'œuvre d'un homme aussi difficile à classer qu'à contenir. Né en 1928 à Pittsburgh, il commence sa carrière comme dessinateur publicitaire avant de se lancer dans les années 1960, dans la peinture et d'exposer en compagnie de Roy Lichtenstein, Yves Klein ou encore Niki de Saint Phalle. Très vite établi comme le chef de file du pop art, il enchaîne sur les séries sérigraphiées, les films et ouvre la Factory, atelier-studio-lieu de rencontre de la 47ème rue à New York. Lui même homme d'affaire aguerri, Warhol représente sans relâche la société de consommation, multipliant la même image jusqu'à l'obsession morbide, que ce soient des boites de conserve ou des icônes de l'Amérique, que ce soit la soupe Campbell ou Liz Taylor, que l'on admire sans modération...

Crédit photo : MAM

Photo: Bill Jacobson